Comment enregistrer sa voix avec un micro ?
les astuces pour réussir votre prise de son voix en home-studio

[images style=”0″ image=”http%3A%2F%2Fpasseurdevoix.fr%2Fimages%2FUDEMY%2520PHOTO%2520LUCAS%2520ECHAUFFEMENT.jpg” width=”1280″ align=”center” top_margin=”20″ bottom_margin=”20″ alt_text=”comment%20enregistrer%20sa%20voix%20en%20studio%20-%20des%20astuces%20pour%20enregistrer%20sa%20voix%20en%20studio” full_width=”Y”]

Que serait un enregistrement sans une voix exprimant le sens textuel de votre chanson ?

En home-studio, il est très facile de pouvoir enregistrer sa voix, mais il est encore mieux de pouvoir le faire de manière efficace. Grâce à ces précieux conseils de Cédric Fourcadet d’activstudio.fr, vous allez pouvoir enregistrer votre voix ou celle d’autres chanteurs ou chanteuses, comme un pro.

Enregistrer sa voix :

 les particularités de l’instrument voix

Les voix sont particulières à enregistrer car elles nous confrontent à une réalité. La voix est l’instrument de communication principal de l’Homme, et s’exprime à travers elle, la personnalité de chacun. Ceci engendre trois particularités de cet instrument lors des enregistrements.

  1. Il existe autant de grains de voix que de chanteurs ou chanteuses.
  2. Il en est de même pour la tessiture (C’est l’ensemble des notes qui peuvent être émises par une même voix).
  3. La dynamique de la voix (l’écart entre la partie la plus faible et la partie la plus forte du son) peut être très changeante. Il n’est pas rare de passer d’un chant faible à un chant beaucoup plus fort au sein même d’une chanson.

Ces trois paramètres vont donc poser des difficultés au moment des réglages et de l’enregistrement.

 

 

Enregistrer sa voix : le matériel nécessaire

Le microphone : Comme vous serez confronté à différents grains de voix, le mieux est de prendre un micro qui captera le maximum de choses le plus précisément possible. Un microphone statique à large membrane est l’idéal

(exemple : Rode NT2 )

Micro statique large membrane

Un pied de micro : cet élément a toute son importance dans la pérennité de votre matériel. Je vous conseille d’investir dans un pied de micro avec socle en fonte pour éviter des chutes répétitives de votre microphone.

Pied de micro avec socle en fonte

Une suspension : c’est l’élément sur lequel se visse le micro, il permet ainsi d’éviter de capter des vibrations pouvant être dues à un coup sur le pied de micro ou un battement du tempo avec le pied sur le sol.

suspension micro

Un antipop : il va permettre plusieurs choses

  • Supprimer toutes les plosives (le vent des syllabes “peuh” et “teuh”), ce qui permet de réguler en même temps un peu la dynamique car toutes ces plosives seront du coup beaucoup moins fortes.
  • Protéger la capsule du microphone de la salive.

Antipop

Un écran acoustique : nous n’avons pas forcément la possibilité de traiter acoustiquement la pièce dans laquelle nous enregistrons. Ce n’est pas grave, il existe des solutions pour cela. Je recommande d’utiliser un écran acoustique positionné autour du micro.

Ecran acoustique

Enregistrer sa voix : le positionnement du micro et du chanteur

Le positionnement du microphone et de la chanteuse ou du chanteur, n’est pas à prendre à la légère. Cela se joue au centimètre pour obtenir une prise correcte.

Il faudra dans un premier temps positionner votre antipop à 4-5 centimètres du micro

Antipop à 4-5cm du micro

Ensuite régler la hauteur de ce dernier par rapport à la bouche de l’interprète.

  • Un micro placé trop haut par rapport à la bouche, donnera une voix nasillarde (une voix de canard)
  • A l’inverse un micro placé trop bas par rapport à la bouche donnera une sensation de chanter de la poitrine.

Le plus important est donc de positionner la capsule de façon exacte face à la bouche du chanteur ou de la chanteuse.

Bouche à la même hauteur que la capsule du micro

Astuce : si le chanteur ou la chanteuse génère un souple trop important dans l’interprétation, il est possible d’incliner légèrement le micro de quelques degrés vers l’arrière.

Inclinaison pour une chanteuse ou un chanteur qui envoie trop d’air

Enregistrer sa voix : l’éloignement du chanteur par rapport au micro

Cette donnée à toute son importance, notamment en home-studio. Les différences de positionnement de la chanteuse ou du chanteur par rapport au microphone amène des paramètres de captation du son différents.

  • Plus l’interprète sera proche de la source de captation, c’est-à-dire du micro, plus les fréquences graves seront captées.
  • A l’inverse, plus il sera loin et plus la résonance de la pièce sera captée. Il est important du coup de trouver un juste milieu. A noter qu’en fonction des styles, ce positionnement ne sera pas forcément le même.

Enregistrer sa voix : quel est le positionnement idéal ?

Il n’est pas forcément judicieux de ma part de vous donner un point de repère car cela dépendra effectivement de plusieurs facteurs. Cependant, sachez que, en général, vous devrez placer votre antipop à 4-5 cm du micro et que vous devrez faire en sorte que le chanteur ne soit pas à plus de 10-15 cm du micro. Donnez donc le repère d’un poing fermé pour se positionner par rapport à l’antipop.

Distance d’un poing fermé

Enregistrer sa voix : l’utilité du doublage ?

Dans les productions modernes, l’intention est de donner un son plus ample. Pour y arriver, de façon naturelle, le moyen le plus efficace est de doubler les instruments. Mais attention doubler ne veut pas dire copier-coller.

En effet, le fait de copier, puis de coller une prise aura pour conséquence d’augmenter le son de 3 décibels (dB). Le plus intéressant est donc de refaire la prise sur une autre piste en étant le plus proche possible de la première interprétation. L’être humain est incapable de refaire de façon exacte deux fois la même chose. Les petits changements d’une piste à l’autre aura pour conséquence de donner de l’amplitude au son et un mouvement naturel.

Essayez, vous verrez, cela fait la différence.

Enregistrer sa voix : voix lead, chœurs et backs…

Enregistrer sa voix, ou plutôt enregistrer ses voix, car à l’instar du doublage, vous serez amené à poser aussi éventuellement des chœurs ou des backs.

Quelle est la différence ?

  • Les backs sont des soutiens à la voix lead. Ils vont donner un appui à des moments bien précis et choisis dans le morceau.
  • Des chœurs sont des embellissements harmoniques de la voix

Comment les positionner par rapport à la voix lead ?

La voix lead est l’élément de votre mix que vous placerez en avant et au centre. Les backs étant des soutiens, personnellement, je les positionne en arrière de la voix lead au centre, mais je ne les double pas. Ils servent déjà de doublage à la voix lead. Les chœurs ayant une fonction d’embellissement, je les double et en place un à droite l’autre à gauche, à l’aide de l’outil panoramique.

Il est important de comprendre ces notions car on s’aperçoit ici que la prise de son anticipe le mixage audio.

Enregistrer sa voix : la gestion de la dynamique

Pour terminer, deux petites astuces pour gérer la dynamique de la voix à la prise de son. Nous avons vu précédemment qu’il n’était pas rare d’avoir des parties chantées de façon faibles et d’autres de façon fortes.

Astuce débutant : faire des prises différentes pour les parties chantées fortes et les parties chantées de façon plus faibles. Ceci en changeant le gain du pré-ampli pour chaque prise.

Astuce avancée : utiliser un compresseur à la prise, réglé avec un ratio à 3:1, un threshold qui réduit de -5 à -7 db sur les passages forts et un coupe bas à 80 Hz